Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Comment peut-on incarner le rôle CanMEDS de promoteur de la santé du CRMCC?

Affiché le le 8 juin 2016 par la Société canadienne de pédiatrie | Permalink

Catégorie(s) : Défense d’intérêts

Docteure Eleanor MacDougall, ancienne directrice du programme de résidence en pédiatrie à l’université du Manitoba

Les résidents en pédiatrie de l’université du Manitoba ont répondu à cette question importante pour les pédiatres en formation. En effet, les résidents de troisième année participent à des projets collectifs de défense d’intérêts depuis 2009, afin d’endosser ce rôle vital dans leur milieu de vie et de pratique.

Ils ont réalisé plusieurs projets, inspirés par le rapport de la situation de la Société canadienne de pédiatrie, intitulé En faisons-nous assez? Cet excellent outil de classement a aidé les résidents à sélectionner le thème de leurs projets. Les résidents ont également réussi à influencer le classement du Manitoba dans le rapport de la situation, car les résidents ont exercé des pressions pour promulguer de nouvelles lois visant à prévenir les blessures et les maladies. Les enfants et les adolescents de la province profitent désormais des mesures suivantes :

  • Des déplacements plus sécuritaires en automobile, grâce à la récente loi qui rend l’utilisation des sièges rehausseurs obligatoires jusqu’à l’âge de neuf ans
  • La diminution des commotions cérébrales, car tous les cyclistes de moins de 18 ans doivent désormais porter un casque
  • La réduction des risques de cancer de la peau, grâce à la loi qui interdit aux personnes de moins de 18 ans de fréquenter les salons de bronzage

Les résidents en pédiatrie de l’université du Manitoba font également de la défense d’intérêts dans d’autres secteurs importants : la sensibilisation à l’importance de l’alphabétisation pendant la petite enfance, l’amélioration de l’hygiène dentaire et la promotion de ressources de soutien pour les enfants et les adolescents transgenres. Ils ont été témoins des bienfaits de la défense d’intérêts dans les communautés où ils travaillent et dans la vie des enfants et des adolescents de leur pratique. Ces effets directs sont non seulement une inspiration à continuer de mélanger défense d’intérêts et médecine en cours de carrière, mais également un modèle pour les autres stagiaires.

Le gouvernement du Manitoba est très sensible au rapport de la situation, ce qui est un atout indéniable pour la SCP. Les pédiatres des localités du Manitoba ont beaucoup travaillé pour s’en assurer. À cet égard, le gouvernement a récemment pris les engagements suivants :

  • Un programme d’immunisation à l’aide du vaccin Gardasil pour protéger les garçons contre le VPH, qui sera adopté en 2016
  • Un programme universel de dépistage des troubles de l’audition chez les nouveau-nés, prévu pour 2016

Il reste toujours de nouvelles choses à faire, mais les résidents en pédiatrie du Manitoba ont clairement tracé la voie. La promotion de la santé, la prévention des maladies et le bien-être des enfants sont des secteurs auxquels nous devons apporter une attention soutenue, et de nouveaux sujets continuent d’émerger. Il est également essentiel d’assurer une surveillance à jour et de produire des données médicales actuelles pour défendre les intérêts.

En faisons-nous assez? est une ressource précieuse pour les pédiatres, où qu’ils en soient dans leur carrière. On a hâte d’en recevoir la nouvelle version pour stimuler les progrès dans notre province et ailleurs au Canada.


Droits d'auteur

La Société canadienne de pédiatrie est propriétaire des droits d'auteur sur toute l'information publiée dans le présent blogue. Pour obtenir toute l'information à ce sujet, lisez la Politique sur les droits d'auteur.

Avertissement

L'information contenue dans le présent blogue ne devrait pas remplacer les soins et les conseils d'un médecin.

Mise à jour : le 9 juin 2016