Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Nouvelles données sur le cannabis à des fins médicales, la maladie de Lyme, le virus Zika et les troubles du comportement alimentaire mises en lumière dans les Résultats 2017 du Programme canadien de surveillance pédiatrique

le 12 juillet 2018

OTTAWA — Le Programme canadien de surveillance pédiatrique (PCSP) publie de nouvelles données sur l’utilisation du cannabis à des fins médicales, l’incidence de la maladie de Lyme, l’infection congénitale à virus Zika et les troubles du comportement alimentaire chez les enfants et les adolescents.

Les données des études de surveillance et de sondages ponctuels colligées en 2017 révèlent, entre autres, ce qui suit :

  • 38 % des pédiatres du Canada qui ont répondu à un sondage sur le cannabis à des fins médicales déclarent s’être fait demander par un parent ou un patient adolescent de prescrire du cannabis à des fins médicales au cours de l’année précédente.
  • Compte tenu de l’incursion des populations de tiques porteuses au sud du Canada, le fardeau de la maladie de Lyme devrait augmenter chez les enfants et les adolescents. Pendant les trois années de déclaration, la majorité des cas signalés provenaient de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse.
  • Les complications associées au virus Zika, y compris la microcéphalie, sont rares au Canada. La collecte continue de données jusqu’en 2019 aidera les chercheurs à mieux comprendre et surveiller les répercussions du virus Zika au Canada.
  • Les troubles de l’alimentation touchent les enfants canadiens dès l’âge de cinq ans, et un type en particulier, les troubles du comportement alimentaire restrictifs ou évitants (TCARÉ), n’a pas grand-chose à voir avec l’image de soi. Les enfants ayant un TCARÉ présentent des troubles de l’alimentation importants causés par le manque d’appétit, une aversion envers les textures, l’odeur ou l’aspect des aliments ou des craintes liées au fait de manger, telles que l’étouffement.

Le PCSP, qui représente un partenariat entre l’Agence de la santé publique du Canada et la Société canadienne de pédiatrie, est un réseau de 2 700 pédiatres et pédiatres surspécialisés canadiens. Par la surveillance, le programme génère des connaissances précieuses pour éclairer la recherche clinique, la pratique et les politiques liées à des affections rares, mais importantes, et à des menaces évolutives pour la santé des enfants. En plus d’outils de transmission du savoir, y compris des conseils mensuels sur les effets indésirables des médicaments, le PCSP fournit de l’information d’actualité aux chercheurs, aux médecins et aux décideurs sur des affections émergentes et persistantes qui touchent les enfants et les adolescents.

« Le manque d’information sur des maladies rares ou de graves complications pose un véritable défi pour les enfants et leur famille, affirme Jonathon Maguire, président du PCSP. Les connaissances acquises par la surveillance aident les familles à mieux comprendre ces affections et procurent des données probantes aux médecins en matière d’évaluation et de traitement. »

Pour consulter les Résultats 2017 du PCSP, cliquez ici.

Liens connexes

À propos de la SCP

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d’intérêts qui prône les besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, elle représente plus de 3 300 pédiatres, pédiatres surspécialisés et autres professionnels de la santé des enfants au Canada.

Mise à jour : le 11 juillet 2018