Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

De nouveaux documents de principes sur le TDAH pour aider les dispensateurs de soins de première ligne à améliorer le diagnostic et le traitementAdapté d’un commentaire de la docteure Stacey Bélanger, dont l’original a été publié en anglais dans Paediatrics & Child Health

Affiché le le 24 octobre 2018 par la Société canadienne de pédiatrie | Permalink

Catégorie(s) :

Trois nouveaux documents de principes sur le trouble de déficit de l’attention/hyperactivité (TDAH) aideront les dispensateurs de soins de première ligne à diagnostiquer et à traiter ce trouble neurodéveloppemental prévalent.

Préparés par le comité de la santé mentale et des troubles du développement de la SCP, ces documents contiennent un résumé des données probantes à jour sur le TDAH et établissent une norme pour les soins du TDAH afin que les cliniciens canadiens puissent prendre des décisions éclairées et fondées sur des données probantes.

Le diagnostic clinique du TDAH est difficile à poser en raison de l’absence de biomarqueurs diagnostiques fiables et de symptômes spécifiques. La norme actuelle pour poser un diagnostic de TDA repose sur des comptes rendus subjectifs et des échelles d’observation remplies par des proches, des enseignants et le patient. Des outils d’évaluation attestent des critères du DSM et permettent de surveiller les réponses ou les effets secondaires des traitements, mais ces mesures prêtent flanc aux biais des évaluateurs et ne tiennent pas compte du lien des symptômes avec le développement. Les incapacités attribuables au TDAH ne sont pas simplement tributaires des symptômes, mais également du contexte où ils se manifestent. Il est de plus en plus nécessaire de trouver des marqueurs objectifs du TDAH afin d’affiner le diagnostic, d’évaluer l’efficacité des traitements et d’améliorer les stratégies de suivi.

Le TDAH chez les enfants et les adolescents : l’étiologie, le diagnostic et la comorbidité – Ce document de principes décrit les symptômes, les caractéristiques et les incapacités liés au TDAH, de même que les principaux aspects de son étiologie, notamment le rôle marqué de l’hérédité et des facteurs neurologiques, environnementaux et psychosociaux pour en maintenir et en exacerber les manifestations.

Le TDAH chez les enfants et les adolescents : le traitement – Ce document de principes résume les traitements fondés sur des données probantes du TDAH, y compris des interventions non pharmacologiques comme la formation sur le comportement des parents et l’exercice.

Le TDAH chez les enfants et les adolescents : l’évaluation, et le traitement en cas d’association au trouble du spectre de l’autisme, au handicap intellectuel ou à la prématurité – Ce document de principes décrit le chevauchement clinique et génétique du TDAH, un trouble neurodéveloppemental à la forte composante héréditaire, avec d’autres troubles neurodéveloppementaux de l’enfance.

Les pédiatres et les médecins de famille sont souvent les premiers points de contact des familles, des enfants et adolescents atteints d’un TDAH et de comorbidités. La majorité des patients atteints sont diagnostiqués et soignés dans des cliniques communautaires. Les programmes de résidence des pédiatres et des médecins de famille doivent inclure une formation en matière de comportement, de développement et de santé mentale, y compris le diagnostic et le traitement du TDAH, des objectifs d’apprentissage explicites et des mesures pour s’assurer du respect de ces objectifs.

Pour avoir accès à tous les documents de principes, rendez-vous dans le site www.cps.ca ou consultez l’édition papier de Paediatrics & Child Health (novembre 2018).


Droits d'auteur

La Société canadienne de pédiatrie est propriétaire des droits d'auteur sur toute l'information publiée dans le présent blogue. Pour obtenir toute l'information à ce sujet, lisez la Politique sur les droits d'auteur.

Avertissement

L'information contenue dans le présent blogue ne devrait pas remplacer les soins et les conseils d'un médecin.

Mise à jour : le 24 octobre 2018