Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Prise en charge du diabète de type 1 à l’école

Environ un enfant sur 300 est atteint du diabète de type 1, une maladie chronique qui survient parce que le pancréas ne produit plus d’insuline52. Les personnes atteintes du diabète de type 1 dépendent d’injections ou de perfusions d’insuline pour maintenir leur glycémie dans les valeurs cibles. Un bon contrôle du diabète, assuré en limitant les situations d’hypoglycémie (un taux de sucre trop faible dans le sang) et d’hyperglycémie (un taux de sucre trop élevé dans le sang), réduit le risque de complications à court et à long terme.

Les enfants de moins de cinq ans et ceux du premier cycle du primaire forment le groupe de nouveaux diagnostics de diabète de type 1 à la croissance la plus rapide. Ces enfants ont besoin d’aide dans les tâches quotidiennes liées à leur prise en charge du diabète. Puisque les enfants et les adolescents passent de 30 à 35 heures par semaine à l’école, il est essentiel de s’assurer d’une prise en charge sécuritaire et efficace tout au long de la journée. Le risque d’hypoglycémie fait partie des principales inquiétudes pour les enfants atteints du diabète de type 1 en milieu scolaire, car si elle n’est pas traitée, l’hypoglycémie peut entraîner rapidement une perte de connaissance ou des convulsions53.

La Société canadienne de pédiatrie (SCP) et le Groupe canadien d’endocrinologie pédiatrique (GCEP) recommandent que l’ensemble des provinces et des territoires créent une politique détaillée sur la prise en charge du diabète de type 1 à l’école, qui comprendra les éléments suivants : la mise sur pied d’un plan de soins personnalisé, la sélection et la formation d’au moins deux membres du personnel afin qu’ils offrent un soutien, la garantie de former les enseignants des élèves d’élèves atteints du diabète de type 1 pour qu’ils reconnaissent et traitent l’hypoglycémie, la désignation d’un lieu propre et sécuritaire pour l’auto-administration des soins et la mise en place d’accommodements en cas d’hypoglycémie avant ou pendant un examen ou un test54. L’Association canadienne du diabète (ACD) possède des lignes directrices similaires55 56.
 

Province ou territoireSituation en 2012Situation en 2016Mesures recommandéesCommentaires
Colombie-Britannique

Non évaluée

Bonne

Adopter un mécanisme de déclaration et d’évaluation afin de démontrer l’uniformité et l’efficacité de la politique.

En vertu des normes britanno-colombiennes de soutien des élèves atteints du diabète de type 1, publiées en anglais, les services de soutien en soins infirmiers remplissent un formulaire de plan de soins avec les parents, l’équipe soignante et l’administrateur de l’école. Ce plan de soins peut être personnalisé en fonction des besoins de l’élève.

Alberta

Non évaluée

Mauvaise

Préparer une politique détaillée sur la prise en charge du diabète de type 1 à l’école, qui respecte les recommandations de la SCP, du GCEP et de l’ACD.

Saskatchewan

Non évaluée

Mauvaise

Préparer une politique détaillée sur la prise en charge du diabète de type 1 à l’école, qui respecte les recommandations de la SCP, du GCEP et de l’ACD.

Manitoba

Non évaluée

Mauvaise

Préparer une politique détaillée sur la prise en charge du diabète de type 1 à l’école, qui respecte les recommandations de la SCP, du GCEP et de l’ACD.

Ontario

Non évaluée

Passable

Précisez explicitement l’obligation de nommer du personnel désigné pour aider les élèves à prendre en charge leurs tâches quotidiennes, telles que la vérification de la glycémie ou l’administration d’insuline.

Le Ministère de l’Éducation exige que les conseils scolaires élaborent des politiques et des procédures afin d’appuyer, dans les écoles, les enfants et les élèves qui présentent certaines affections médicales. La politique sera finalisée au cours de l’hiver 2018 et sera mise en vigueur d’ici le mois de septembre 2018.

Québec

Non évaluée

Bonne

Adopter un mécanisme de déclaration et d’évaluation afin de démontrer l’uniformité et l’efficacité de la politique.

Un protocole provincial est en place pour les parents, les administrateurs scolaires et les infirmières scolaires. Un soutien supplémentaire peut être offert, au besoin, par l’application du code 33, « déficience organique légère ».

Nouveau-Brunswick

Non évaluée

Passable

Élargir les lignes directrices pour assurer un soutien à l’administration d’insuline aux élèves qui ont besoin d’aide pour leurs injections ou avec leur pompe.

La prise en charge du diabète est considérée comme un service routinier essentiel dans la Politique 704 – Services de soutien à la santé, et la province a préparé Un guide pour la gestion du diabète de type 1 dans les écoles pour les administrateurs et le personnel scolaires.

Nouvelle-Écosse

Non évaluée

Passable

Élargir les lignes directrices pour assurer un soutien à l’administration d’insuline aux élèves qui ont besoin d’aide pour leurs injections ou avec leur pompe.

Dans les lignes directrices 2010, publiées en anglais, on demande la création d’un plan de soins personnalisé, qui inclut de l’information et de la formation pour le personnel scolaire.

Île-du-Prince-Édouard

Non évaluée

Mauvaise

Préparer une politique détaillée sur la prise en charge du diabète de type 1 à l’école, qui respecte les recommandations de la SCP, du GCEP et de l’ACD.

Terre-Neuve-et-Labrador

Non évaluée

Passable

Élargir les lignes directrices pour assurer un soutien à l’administration d’insuline aux élèves qui ont besoin d’aide pour leurs injections ou avec leur pompe.

Les lignes directrices de 2014, publiées en anglais, recommandent la création d’un plan de prise en charge du diabète et de mesures à prendre en cas d’urgence.

Yukon

Non évaluée

Mauvaise

Préparer une politique détaillée sur la prise en charge du diabète de type 1 à l’école, qui respecte les recommandations de la SCP, du GCEP et de l’ACD.

Territoires du Nord-Ouest

Non évaluée

Mauvaise

Préparer une politique détaillée sur la prise en charge du diabète de type 1 à l’école, qui respecte les recommandations de la SCP, du GCEP et de l’ACD.

Nunavut

Non évaluée

Mauvaise

Préparer une politique détaillée sur la prise en charge du diabète de type 1 à l’école, qui respecte les recommandations de la SCP, du GCEP et de l’ACD.

Excellente

La province ou le territoire possède une politique sur la prise en charge des enfants et des adolescents atteints du diabète de type 1 dans les écoles, qui respecte les recommandations de la Société canadienne de pédiatrie, du Groupe canadien d’endocrinologie pédiatrique et de l’Association canadienne du diabète. Des mécanismes sont en place pour démontrer que la politique est mise en place de manière uniforme et efficace au sein de la province ou du territoire. 

Bonne

La province ou le territoire possède une politique sur la prise en charge des enfants et des adolescents atteints du diabète de type 1 dans les écoles, qui respecte les recommandations de la Société canadienne de pédiatrie, du Groupe canadien d’endocrinologie pédiatrique et de l’Association canadienne du diabète. La politique n’est pas assortie de la création d’un plan de soins personnalisé et de la présence de personnel bien formé pour aider les élèves dans leur prise en charge quotidienne, y compris l’administration d’insuline et de glucagon, au besoin.

Passable

La province ou le territoire possède des lignes directrices sur le diabète de type 1 dans les écoles primaires et secondaires, auxquelles il manque certains des éléments recommandés par la Société canadienne de pédiatrie, le Groupe canadien d’endocrinologie pédiatrique et l’Association canadienne du diabète, et qui ne prévoient pas l’administration d’insuline à l’école. Les lignes directrices contiennent des dispositions sur la prise en charge de l’hypoglycémie, le soutien des vérifications de la glycémie et les plans d’urgence.

Mauvaise

La province ou le territoire ne possède pas de lignes directrices sur la prise en charge du diabète de type 1 dans les écoles primaires et secondaires.

Références

  1. Lawrence SE, Cummings A, Pacaud D, Lynk A, Metzger DL; Société canadienne de pédiatrie; Groupe canadien d’endocrinologie pédiatrique. Prise en charge du diabète de type 1 à l’école : recommandations de politiques et de pratiques. Paediatr Child Health 2015;20(1):40-4.
  2. Ibid.
  3. Ibid.
  4. Association canadienne du diabète, 2014. Lignes directrices en matière de prise en charge des élèves vivant avec le diabète à l’école. www.diabetes.ca/getmedia/83f0f2d0-f924-46ac-999c-be7e1c21a7c7/guidelines-for-students-in-school-french.pdf.aspx (consulté le 20 avril 2016)
  5. Association canadienne du diabète. Position on students living with diabetes at school, 2014. www.diabetes.ca/about-cda/public-policy-position-statements/students-living-with-diabetes-at-school (consulté le 20 avril 2016)