Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Que publie Paediatrics & Child Health?

Il existe de nombreuses façons de collaborer à Paediatrics & Child Health, une revue qui cherche à intéresser, à informer et à stimuler ses lecteurs.

Paediatrics & Child Health publie des articles en anglais et en français. La revue est indexée dans PubMed Central. La plupart des articles sont publiés en format électronique dans les huit semaines suivant leur acceptation. Tout article contenant du plagiat (reproduction de passages ou de longues phrases d’un ouvrage déjà publié sans recours aux guillemets) sera rejeté, et les auteurs ainsi que leur université ou hôpital en seront avisés.

Manuscrits de spécialistes

 

Apport du lectorat

Envoyez directement le courrier des lecteurs et les articles « Quel traitement choisir? » au bureau de la rédaction.

Manuscrits sollicités

La collaboration à ces rubriques se fait sur invitation seulement. Les manuscrits sollicités sont évalués par des pairs avant d’être acceptés et publiés.

Lettre à mes jeunes collègues, Faits marquants du Programme canadien de surveillance pédiatrique, Éditoriaux, Résumés d’études EPIQ, Données probantes pour les cliniciens, Microrecherche en santé mondiale


Manuscrits de spécialistes

Articles originaux

Paediatrics & Child Health accepte les articles de recherche originaux portant sur des essais cliniques (études interventionnelles, de cohorte ou de séries de cas), d’études cas-témoins ou de surveillance ou sur des enquêtes épidémiologiques. Ces articles doivent porter sur des sujets susceptibles d’entraîner des changements dans les pratiques cliniques ou de contribuer de façon importante à l’application du savoir pour notre lectorat. Nous accordons la priorité aux articles particulièrement pertinents pour les cliniciens s’occupant d’enfants et d’adolescents canadiens.

Consultez les lignes directrices du site Web d’EQUATOR pour plus de détails sur la manière de rédiger votre article et pour obtenir la liste de vérification correspondant à votre texte, à joindre à votre manuscrit.

Les articles de recherche originaux doivent comprendre un résumé structuré, une introduction, une section sur les méthodes, une autre sur les résultats, une discussion et une conclusion.

  •  Limite de 2 500 mots (excluant le résumé, les tableaux, les figures et leurs légendes ainsi que les références).
  • Résumé structuré de 250 mots accompagné de 3 à 6 mots-clés.
  • Aucune limite de références, mais n’en utilisez pas plus que nécessaire.
  • Maximum de 3 tableaux et de 2 figures.
  • Possibilité d’ajouter de brefs remerciements.

Coin du clinicien

Paediatrics & Child Health invite les médecins en formation et les pédiatres n’exerçant pas dans un hôpital universitaire à relater leurs expériences cliniques dans cette rubrique. Nous accordons la priorité aux articles décrivant une façon d’aborder des problèmes courants ou donnant les indices cliniques à ne pas manquer pour établir des diagnostics moins fréquents (800 mots maximum).

  • Commencez par une présentation du cas (200 mots maximum) donnant assez d’information pour permettre au lecteur de se douter du diagnostic sans toutefois le rendre trop évident.
  • Enchaînez avec une analyse de 600 mots.
  • Terminez l’article en proposant 3 « perles cliniques ».
  • Mentionnez un maximum de deux références, au besoin.

Commentaires

Paediatrics & Child Health est heureuse de recevoir des commentaires qui abordent un problème d’intérêt pour le lectorat et défendent une stratégie fondée sur des données probantes susceptible de faire bouger les choses (p. ex., amélioration de la pratique, dispositions législatives). La revue accepte également les commentaires d’opinion sur un enjeu controversé présentant un point de vue clair, étayé par des arguments solides.

  • Maximum de 1 000 mots (excluant les résumés, les figures et leurs légendes ainsi que les références).
  • Résumé descriptif de 150 mots, accompagné de trois à six mots-clés.
  • Maximum de 15 références.

Les commentaires doivent comprendre un résumé descriptif, une introduction, un développement et une conclusion.

Conseils pratiques pour pédiatres

La revue publie des études concises qui portent sur un point d’apprentissage précis concernant une affection commune ou grave et pouvant être mis en pratique auprès des patients hospitalisés et externes.

  • Maximum de 750 mots
  • Maximum de 1 tableau ou figure
  • Limite de 6 références, accompagnées de 3 à 6 mots-clés
  • Résumé facultatif

Études de cas

La revue publie parfois des études de cas se penchant sur un aspect inédit d’un traitement ou d’une maladie en particulier, qu’un pédiatre généraliste ou un médecin de famille pourraient être amenés à observer dans le cadre de leur travail. Si les détails du cas peuvent permettre à un médecin averti de poser un diagnostic, envisagez plutôt de soumettre un article Coin du clinicien.

  • Maximum de 1 000 mots (excluant les résumés, les figures et leurs légendes ainsi que les références).
  • Résumé descriptif de 150 mots, accompagné de 3 à 6 mots-clés.
  • Maximum de 15 références.

Les études de cas doivent comprendre un résumé descriptif, une introduction, une présentation du cas suivie de sa description et une conclusion.

Évolution de la pédiatrie : adapter ses méthodes

Ce type d’article rend compte des derniers développements concernant un sujet d’intérêt pour les pédiatres généralistes ainsi que les médecins de famille et met de l’avant du contenu d’actualité (corpus publié durant les cinq dernières années). L’article doit se fonder sur des données probantes et s’articuler autour des soins aux patients. L’accent doit être mis sur des aspects pratiques du diagnostic ou de la prise en charge, mais nous encourageons également les auteurs à parler de nouvelles connaissances en physiopathologie, si elles sont pertinentes. Le texte devrait traiter en priorité d’outils diagnostiques et de traitements disponibles au Canada et, lorsque c’est pertinent, donner des conseils pour la prise en charge de l’affection dans les zones reculées (détermination des patients à aiguiller et degré d’urgence). Nous accordons la priorité aux sujets n’ayant pas récemment fait l’objet d’articles de qualité dans d’autres revues.

Spécifications :

  • Maximum de 2 500 mots (excluant les résumés, les tableaux, les figures, les remerciements, les références et le matériel accessible en ligne seulement).
  • Maximum de 3 tableaux et figures.
  • Maximum de 40 références.
  • Section « Quoi de neuf » résumant les éléments importants en 3 à 5 points (75 mots maximum).

La revue peut publier des articles de synthèse plus traditionnels dans certaines circonstances. Consultez le bureau de la rédaction pour confirmer la pertinence du sujet avant de soumettre votre article.

Hors des sentiers battus : brefs comptes-rendus en pédiatrie intégrative

L’approche en santé intégrative intègre les thérapies conventionnelles et complémentaires tout en se fondant sur des données probantes. Cette nouvelle rubrique résume les meilleures études sur des approches non pharmacologiques permettant de traiter la douleur chez les enfants.

Cette rubrique comprendra des comptes-rendus rapides, des revues systématiques ou des méta‑analyses d’interventions généralement considérés comme des traitements complémentaires. Vous devez suivre les lignes directrices PRISMA, intitulées Preferred Reporting Items for Systematic Reviews and Meta-Analyses. Nous vous recommandons également de soumettre une liste de vérification PRISMA avec votre manuscrit. Si vous émettez des recommandations, vous devez employer la méthode GRADE (Grading of Recommendations, Assessment, Development and Evaluations), qui est décrite sur le site Web du groupe de travail GRADE (en anglais). Idéalement, le manuscrit sera complété par des tableaux GRADE publiés en ligne en tant qu'annexe.

Les auteurs devraient communiquer avec le bureau de la rédaction pour s’assurer que le sujet est pertinent pour les pédiatres et qu’il existe suffisamment d’essais cliniques pour en justifier la publication. Nous vous recommandons fortement de faire réviser votre manuscrit par au moins un clinicien ayant une expérience pratique de ce traitement.

Au début, cette rubrique comprendra des articles sur le traitement de la douleur, mais toute une variété de sujets pourraient y trouver leur place.

Maximum : 2 500 mots (dans certaines circonstances, nous pouvons accepter un plus grand nombre de mots).

Le voir, le faire, l’enseigner… encore et encore

Nous invitons les auteurs à soumettre des manuscrits traitant de méthodes novatrices ou de programmes universitaires destinés à l’enseignement de la pédiatrie clinique ou des fondements de la recherche en pédiatrie aux étudiants et aux pédiatres. Nous acceptons également des études analysant les méthodes d’évaluation des apprenants. Quoique la satisfaction des apprenants soit un résultat souhaitable, les études devraient plutôt se pencher sur des résultats objectifs ou qui ont des effets à long terme, si possible. Nous invitons également les auteurs non canadiens à soumettre leurs manuscrits, mais la méthode ou le programme qu’ils présentent doit pouvoir s’appliquer en contexte canadien.

  • Longueur maximale de 2 500 mots. Priorité accordée aux manuscrits plus courts.

Regard critique

La rubrique « Regard critique » porte sur la défense d’intérêts. Les articles qui y apparaissent sont des opinions spontanées reflétant le point de vue d’éminents spécialistes sur des questions de soins, d’éducation, de recherche et de politiques en matière de pédiatrie. Il doivent se lire très facilement, être convaincants et parler au lectorat de Paediatrics & Child Health, aux prestataires de soins pédiatriques et aux décideurs politiques. Nous désirons publier des points de vue opportuns, suscitant la réflexion, portant sur des problèmes importants dans le domaine des soins aux enfants canadiens (p. ex., accès aux soins de santé, obstacles provinciaux à la mise en œuvre des lignes directrices, santé publique, problèmes de pollution menaçant les plus jeunes et soins de santé aux immigrants et aux réfugiés). Nous vous invitons à présenter une demande à la rédaction avant de soumettre votre article.

  • Maximum de 1 000 mots (excluant le titre et les affiliations de l’auteur).
  • Maximum de 1 tableau ou figure.
  • Maximum de 10 références.
  • Maximum de 3 auteurs.

Une image vaut mille mots

Soumettez trois ou quatre images en lien avec le cas clinique, sous forme de photographies ou de clichés radiographiques. Respectez l’un des deux formats ci-dessous. Il ne doit pas y avoir plus de :

  • 3 auteurs;
  • 10 références.

Format 1 : L’intérêt réside dans le diagnostic, que les lecteurs pourront déduire grâce aux renseignements donnés. Le texte d’accompagnement doit comprendre :

  • une description du cas (250 mots maximum);
  • le diagnostic lui-même et une brève description du problème médical (500 mots maximum).

Format 2 : L’intérêt réside dans l’image elle-même. Vous devez l’accompagner d’une brève description du cas clinique (300 mots maximum).

Vers une qualité et une sécurité accrues

Cette rubrique comprend des articles truffés de conseils sur l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins pédiatriques au Canada. Ils permettent d’en apprendre plus sur le sujet et détaillent des stratégies d’amélioration.

Les articles devraient souligner les résultats de recherches quantitatives et qualitatives portant sur l’évolution des mesures de la qualité, les programmes de coordination des soins, les initiatives d’amélioration à grande échelle et l’implantation de mesures d’intervention diversifiées visant l’amélioration de la qualité des soins communautaires et universitaires prodigués aux enfants et aux adolescents du Canada.

Cette nouvelle rubrique publie des articles sur l’administration et la gestion (y compris l’élaboration des organisations et des rôles), l’évaluation et l’amélioration de la performance, la qualité des soins en santé comportementale, l’observance, les pratiques fondées sur des données probantes, le traitement de la douleur, les problèmes liés à l’agrément et les histoires de réussite, les systèmes d’information et la gestion de l’information, la gestion des connaissances, l’innovation en matière de soins de santé, les avancées de l’éducation en matière de qualité, les affaires gouvernementales et l’élaboration de politiques, la sécurité des patients et du personnel, la recherche en matière de qualité des soins, le continuum de soins et les questions de soins pédiatriques mondiales et internationales. La rubrique présente des nouvelles, des opinions, des débats et des recherches à l’intention des universitaires, des cliniciens, des gestionnaires des services de santé et des décideurs politiques. Elle a pour but de stimuler la science de l’amélioration, de nourrir les débats et d’encourager les idées nouvelles pour l’amélioration de la qualité des soins de santé. Le texte devrait viser plus particulièrement à approfondir les connaissances du lectorat sur la qualité et la sécurité, en se concentrant sur un objectif principal : améliorer les soins aux patients. Vous devez absolument effectuer une évaluation des répercussions et présenter des données sur le suivi des résultats.

Le texte doit comprendre un résumé, des mots-clés, des sous-titres mentionnant (entre autres) les objectifs, une introduction, les limites, les conclusions et un paragraphe sur les retombées potentielles et les incidences sur la pratique de l’initiative en qualité et en sécurité proposée. Privilégiez un style concis et clair.

  • Maximum de 2 500 mots.
  • Maximum de 20 références.
  • Recours à des supports visuels (p. ex., puces, listes, tableaux et figures) recommandé.

Vue d’ensemble

Cette rubrique contient des résumés d’analyses (revues systématiques de différents traitements d’une maladie rassemblés en un seul manuscrit). Il peut s’agir ou non de revues systématiques Chochrane, mais les auteurs doivent tout de même suivre les lignes directrices Cochrane (Cochrane Handbook for Systematic Reviews of Interventions). Consultez le bureau de la rédaction pour confirmer la pertinence de votre sujet avant de soumettre votre manuscrit. Le nombre de références et de mots permis dépendront du sujet.


Apport du lectorat

Courrier des lecteurs

Paediatrics & Child Health publie des lettres à la rédaction (maximum de 500 mots) traitant d’un article publié dans la revue au cours des trois mois précédents. L’auteur de l’article en question peut lire la lettre et y répondre. Les lettres et leurs réponses sont publiées dès que possible, à la discrétion de la rédactrice en chef. Envoyez votre lettre directement au bureau de la rédaction.

Quel traitement choisir?

La majorité des traitements proposés aux enfants n’ont pas fait l’objet d’une évaluation probante. Cette rubrique constitue un complément à l’excellent travail de Cochrane Child Health et d’autres groupes, qui mettent au point des pratiques fondées sur des données probantes en orientant les cliniciens vers les meilleures pratiques actuelles lorsqu’il subsiste une incertitude quant au traitement à utiliser. Les résidents, pédiatres et autres fournisseurs de soins sont invités à soumettre leurs questions en matière de traitements au lectorat. Les questions doivent être brèves (une ou deux lignes). Envoyez-les directement au bureau de la rédaction.


Manuscrits sollicités

Données probantes pour les cliniciens

Cette rubrique examine des questions cliniques fréquentes suscitant une certaine controverse. Le texte doit préciser la population cible (type de patients), le type d’intervention, les différentes options de traitement (comparaison) et les résultats cliniques selon la méthode PICO (en anglais : Population, Intervention, Comparison, Outcome). Chaque question fait l’objet d’une analyse systématique, d’une évaluation et d’un résumé, et est accompagnée d’une description de quelques-unes des forces et des faiblesses des études. Un expert clinique du sujet est également invité à formuler un commentaire clinique. Cette tâche est habituellement assumée par Cochrane Child Health, mais le bureau de la rédaction accueillerait volontiers des articles venant d’une autre source.

Exemple de question : « Si un patient se présente à l’urgence avec une laryngotrachéite aiguë d’intensité légère à modérée, l’administration de glucocorticoïdes entraîne-t-elle une amélioration clinique plus efficacement qu’un placébo? »

Éditoriaux

Les éditoriaux traitent d’articles de la revue ou de sujets d’actualité.

Faits marquants du PCPS

Le Programme canadien de surveillance pédiatrique (PCPS) est un projet commun de la SCP et de l’Agence de la santé publique du Canada qui est responsable de la surveillance des maladies rares chez les enfants et les adolescents. Chaque article est un outil pédagogique qui résume un exemple clinique tiré d’une étude ou d’un sondage ponctuel comprenant des éléments d’apprentissage utiles au transfert des connaissances. L’article ne traite que des détails pertinents pour la capsule clinique en question et ne cherche pas à couvrir le sujet en profondeur.

Lettre à mes jeunes collègues

Ces lettres sont rédigées par des pédiatres canadiens chevronnés, qui ont été qualifiés de mentors exceptionnels par un groupe de leurs plus jeunes collègues. Elles contiennent de précieuses perles de sagesse tirées de toute une vie d’exercice professionnel et de réflexions personnelles.

Microrecherche en santé mondiale

Cette rubrique présente de petits projets de recherche menés à bien en partie grâce aux efforts de la Société canadienne de pédiatrie et de ses membres. Chaque bref compte-rendu (ou long résumé) présente les grandes lignes du projet de recherche original, que vous pouvez consulter sur microresearch.ca (en anglais).

Résumés d’études EPIQ

EPIQ (Evidence-based Practice for Improving Quality) est une méthode scientifique développée et appliquée dans les unités canadiennes de soins intensifs néonatals qui vise l’amélioration continue de la qualité, se fonde sur des données probantes et souligne les résultats clés. C’est une méthode collaborative impliquant des équipes interprofessionnelles qui évolue constamment et qui encourage une culture de changement. S’appuyant sur le modèle de recension des écrits de l’International Liaison Committee on Resuscitation (ILCOR), le processus d’évaluation EPIQ aborde des enjeux cliniques importants en résumant des études pertinentes. Chaque article se veut un guide des pratiques exemplaires et ne constitue pas un protocole unique ou obligatoire. Vous pouvez consulter la version complète de ces analyses sur epiq.ca (en anglais).

Mise à jour : le 9 mars 2018