Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Les pédiatres exhortent à prioriser la santé des enfants dans la réglementation sur le cannabis comestible

le 4 mars 2019

OTTAWA – Même si le cannabis à des fins récréatives n’est légal que chez les adultes du Canada, presque trois fois plus de jeunes âgés de 15 à 24 ans en consomment. La Société canadienne de pédiatrie enjoint Santé Canada à prioriser la santé des enfants et des adolescents dans sa réglementation sur le cannabis comestible, les extraits de cannabis et le cannabis pour usage topique.

La consommation de cannabis à l’adolescence est liée à plusieurs indicateurs défavorables de santé, tels que les troubles d’usage d’une substance, certaines maladies mentales et la baisse des résultats scolaires. « À mon avis, un des plus grands dangers provient d’une consommation précoce de cannabis (à l’adolescence), qui peut avoir des lourdes conséquences à long terme, affirme le docteur Richard Bélanger, pédiatre et médecin de l’adolescence à l’Université Laval. Les jeunes et moins jeunes connaissent de plus en plus les risques associés à son usage, mais il reste encore beaucoup d’éducation à faire. »

Par ailleurs, la SCP s’inquiète d’observer la consommation involontaire de cannabis chez de jeunes enfants. La fréquence à laquelle des soins médicaux aigus et des hospitalisations sont nécessaires pour des enfants qui ont ingéré involontairement du cannabis, contenu dans des produits comme du chocolat ou des oursons en gélatine, a considérablement augmenté ces dernières années. « La toxicité du cannabis chez les enfants peut être responsable d’une respiration superficielle, d’une somnolence marquée, et même de convulsions, ajoute la docteure Christina Grant de l’université McMaster, des conséquences qui exigent toutes des soins urgents en pédiatrie. »

L’inexpérience de plusieurs usagers qui consomment du cannabis comestible et d’autres puissants produits du cannabis a également été invoquée pour expliquer le taux accru de jeunes intoxiquées qui se présentent dans les salles d’urgence européennes et nord-américaines.

Santé Canada a récemment terminé une consultation publique en vue de rédiger une réglementation, attendue en octobre, sur les divers produits contenant du cannabis. Dans sa soumission à Santé Canada, la SCP a fait les recommandations suivantes :

  • Interdire les produits attrayants pour les enfants, y compris ceux qui sont présentés de manière à ressembler à des bonbons ou à des sucreries (biscuits ou brownies).
  • Interdire les produits du cannabis mélangés à de l’alcool, de la caféine ou de la nicotine.
  • Financer des campagnes d’éducation publique en collaboration avec de jeunes leaders pour sensibiliser la population aux risques de la consommation de cannabis à l’adolescence.
  • Financer des campagnes d’éducation publique pour que les parents rangent les produits du cannabis de manière sécuritaire, dans un endroit verrouillé, afin qu’ils demeurent hors de la portée des enfants et des tout-petits.
  • Accroître le financement de la recherche, de la prévention et du traitement de la consommation de substances psychoactives et des maladies mentales à l’adolescence.
  • Surveiller activement les effets qu’entraînent les modifications à la législation du cannabis chez les jeunes et modifier la réglementation, au besoin.

La soumission du SCP à Santé Canada peut être lu ici. Les docteurs Christina Grant et Richard Bélanger sont les auteurs du document de principes de la SCP sur le cannabis et les investigateurs principaux d’une étude du Programme canadien de surveillance pédiatrique sur les événements graves et au potentiel mortel associés à la consommation de cannabis à des fins non médicales chez les jeunes.

-30-

 

La société canadienne de pédiatrie

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d’intérêts qui fait la promotion des besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, elle représente plus de 3 300 pédiatres, pédiatres surspécialisés et autres dispensateurs de soins des enfants au Canada.

Mise à jour : le 4 mars 2019