Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Les pédiatres recommandent de restreindre et de réglementer la cigarette électronique

le 6 mars 2015

OTTAWA — Devant l’engouement de la cigarette électronique chez les jeunes, la Société canadienne de pédiatrie (SCP) exhorte les gouvernements de limiter et de contrôler l’industrie.

« De plus en plus de jeunes essaient la cigarette électronique. En l’absence de réglementation et de mises en garde, c’est une nouvelle génération qui risque de devenir dépendante à la nicotine, affirme le docteur Richard Stanwick, ancien président de la SCP et auteur d’un nouveau document de principes publié aujourd’hui. Il est urgent que les gouvernements commencent à traiter la cigarette électronique comme les produits du tabac traditionnels. »

Selon le docteur Stanwick, l’utilisation de la cigarette électronique (ou vapoteuse), commercialisée comme une solution plus saine que la cigarette conventionnelle, risque d’ouvrir la voie à la dépendance à la nicotine. Il craint que ces dispositifs renversent des décennies de luttes pour réduire le tabagisme chez les enfants et les adolescents.

La cigarette électronique produit une quantité importante de toxines et de métaux lourds, y compris du formaldéhyde, à des taux qui peuvent dépasser ceux de la cigarette conventionnelle. Les enfants et les adolescents sont particulièrement vulnérables à ces toxines, qui peuvent provoquer ou aggraver des troubles respiratoires comme l’asthme et la bronchite.

L’intoxication par la nicotine contenue dans les e-liquides et les cartouches mises au rebut sont également en hausse chez les enfants, et leurs effets toxiques rivalisent avec ceux de la cigarette conventionnelle.

Dans son document, la SCP recommande que le gouvernement fédéral :

  • étende la réglementation régissant la commercialisation, l’emballage et l’étiquetage des cigarettes électroniques comme il l’a fait pour les produits du tabac traditionnels.
  • fasse respecter rigoureusement les doses maximales de nicotine contenues dans les e-liquides et l’utilisation de contenants à l’épreuve des enfants.
  • interdise la publicité des cigarettes électroniques conçue pour attirer les enfants et les adolescents.

La SCP invite également les gouvernements provinciaux et territoriaux à :

  • rendre illégaux l’achat, la possession et l’utilisation de produits du vapotage pour quiconque n’a pas l’âge pour acheter des produits du tabac (l’âge minimal est établi par les provinces et les territoires).
  • exiger que les dispositifs de vapotage et les e-liquides soient vendus seulement dans des lieux où la vente de tabac est légale.
  • élargir aux cigarettes électroniques les restrictions actuelles sur le tabagisme dans les lieux publics ou les lieux de travail.

« En qualité de Canadiens, nous avons le droit de respirer de l’air pur, déclare le docteur Stanwick. Toutes les instances du gouvernement devraient perpétuer cet héritage en protégeant ce droit pour les enfants et les adolescents. »

-30-

À propos de la SCP

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d’intérêts qui prône les besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, elle représente plus de 3 000 pédiatres, pédiatres surspécialisés et autres professionnels de la santé des enfants au Canada.

Mise à jour : le 6 mars 2015