Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Les pédiatres continuent de favoriser l’attente vigilante dans les soins de l’otite

le 5 février 2016

OTTAWA – Les pédiatres continuent d’encourager les médecins à adopter une « attente vigilante » avant d’administrer des antibiotiques pour traiter la plupart des otites chez les enfants de plus de six mois qui sont autrement en santé. En effet, la mise à jour d’un document de principes publiée aujourd’hui reprend les recommandations antérieures : les médecins doivent s’assurer que les signes d’infection sont relativement graves avant de prescrire des antibiotiques, car ceux-ci ne sont ni utiles ni efficaces en cas d’otites légères.

« Les médecins devraient rechercher des signes évidents d’otite grave », affirme la docteure Joan Robinson, coauteure de la mise à jour du document de principes de la Société canadienne de pédiatrie et présidente du comité des maladies infectieuses et d’immunisation de l’organisme. « Il est important de visualiser un tympan bombé plutôt qu’une simple rougeur du tympan avant de prescrire des antibiotiques. Même dans cette situation, de nombreux enfants se rétabliront tout aussi vite s’ils prennent des analgésiques plutôt que des antibiotiques. Les antibiotiques provoquent souvent des effets secondaires. »

Les otites sont très fréquentes, particulièrement chez les enfants de six mois à trois ans. En général, elles ne sont pas graves ni contagieuses. La plupart se déclarent lorsque l’enfant est déjà enrhumé depuis quelques jours. Les symptômes comprennent une fièvre inexpliquée, des problèmes de sommeil, le fait de se tirer l’oreille et une irritabilité générale.

« La plupart des enfants seront soulagés par de l’acétaminophène ou de l’ibuprofène, précise la docteure Robinson. Les parents devraient tout de même consulter un médecin si leur enfant a le rhume et présente des signes d’otite qui ne diminuent pas après la prise d’un analgésique. »

Le document de principes propose diverses mesures pour éviter les otites chez les enfants :

  • Allaiter.
  • Éviter de donner le biberon à un bébé en position couchée.
  • Éviter d’utiliser la sucette (suce) trop souvent.
  • Éviter l’exposition à la fumée de cigarette.
  • Administrer aux enfants le vaccin contre la grippe et le vaccin conjugué contre le pneumocoque aux âges recommandés.

 

-30- 

À propos de la SCP

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d’intérêts qui prône les besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, elle représente plus de 3 000 pédiatres, pédiatres surspécialisés et autres professionnels de la santé des enfants au Canada.

Mise à jour : le 5 février 2016