Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

La SCP met à jour ses recommandations sur le traitement des poux de tête

le 21 septembre 2016

OTTAWA – Les poux de tête continuent d’être un problème désagréable pour les enfants d’âge scolaire, mais les poux ne transmettent pas de maladies et ne découlent pas d’une mauvaise hygiène. La Société canadienne de pédiatrie (SCP) a mis à jour ses recommandations de 2008 afin d’y ajouter de l’information sur les nouvelles possibilités de traitement et sur les produits à éviter.

Comme traitements de premier choix contre les poux de tête, la SCP continue de recommander l’utilisation d’insecticides topiques, tels que les pyréthrines et la perméthrine, mais l’huile de silicone à base de diméticone (vendue sous le nom de NYDA) et le myristate d’isopropyle-cyclométicone (vendu sous le nom de Resultz) sont des non-insecticides efficaces contre les poux vivants, les nymphes et les lentes, même s’ils sont plus coûteux. Le lindane a été retiré du marché.

« Si vous trouvez un pou vivant dans les cheveux, administrez un traitement à l’aide d’un insecticide topique approuvé, appliqué sur la tête les directives », explique le docteur Carl Cummings, coauteur de la mise à jour de ces recommandations de la SCP et président du comité de la pédiatrie générale de la SCP.

On constate une résistance croissante des poux de tête à des insecticides comme les pyréthrines et la perméthrine. Cependant, dans la plupart des cas, ces produits continuent d’être efficaces, et les cas de résistance sont souvent diagnostiqués à tort.

« Si vous trouvez encore des poux après deux applications complètes de perméthrine, envisagez d’utiliser une autre classe d’insecticide, comme la pyréthrine, ou un traitement non insecticide », ajoute le docteur Cummings.

La SCP ne recommande pas les remèdes maison comme la mayonnaise, la gelée de pétrole, l’huile d’olive, le vinaigre ou la margarine. Les poux peuvent éprouver de la difficulté à respirer à cause de ces produits, mais ils ne mourront probablement pas.

Les enfants qui ont des poux de tête devraient être traités, puis retourner à l’école le lendemain. Les politiques « sans lentes » qui empêchent les enfants ayant des poux ou des lentes de fréquenter l’école après leur traitement sont inutiles et n’en préviennent pas la transmission.

- 30 -

À propos de la SCP

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d’intérêts qui prône les besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, elle représente plus de 3 000 pédiatres, pédiatres surspécialisés et autres professionnels de la santé des enfants au Canada.

Mise à jour : le 22 septembre 2016