Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Accélérez le processus de réinstallation des enfants réfugiés, exhortent les pédiatres

le 11 septembre 2015

OTTAWA -- Selon la Société canadienne de pédiatrie, le Canada doit en faire plus pour aider les enfants et les familles plongés dans la crise des migrants à se réinstaller.

« Dans des conditions optimales, les enfants éprouvent de la difficulté à quitter leur chez-soi pour s’établir dans un nouveau pays, affirme la docteure Robin Williams, présidente de la SCP. En ce moment, nous voyons tous les jours des images d’enfants en danger, à l’avenir incertain, sans nourriture et sans abri convenables. Certains sont séparés de leur famille en cours de route. Comme d’autres pays privilégiés, le Canada doit agir rapidement pour réduire au minimum les traumatismes et les risques que subissent ces enfants. »

Le Canada a une responsabilité envers les enfants du monde entier, ajoute la docteure Williams. « Nous ne devons pas tourner le dos aux réfugiés syriens, particulièrement les femmes et les enfants, qui sont les plus vulnérables dans cette crise. »

Notamment, le gouvernement canadien peut prendre des mesures concrètes et immédiates pour faciliter la réinstallation des Syriens et d’autres réfugiés :

  • Supprimer les obstacles et les retards au parrainage privé, qui peuvent s’étaler sur 18 mois. Le Canada exige actuellement que la Commission des droits de l’homme des Nations Unies certifie les migrants comme des réfugiés, même si le gouvernement fédéral possède son propre processus d’évaluation.
  • Dépêcher des fonctionnaires du gouvernement canadien outre-mer pour accélérer le processus d’attestation de la santé et de la sécurité des réfugiés.
  • Ouvrir des possibilités pour réunifier les familles.
  • Donner aux réfugiés accès à un logement et à des soins convenables à l’arrivée au Canada.

Plus les enfants réfugiés attendent avant de se réinstaller, plus les conséquences physiques, affectives et psychologiques risquent d’être profondes. Les perturbations dans les soins de santé et l’éducation, par exemple, peuvent avoir des effets durables.

La Société canadienne de pédiatrie, une association professionnelle nationale qui représente plus de 3 000 spécialistes de la santé des enfants et des adolescents, défend activement la santé des enfants immigrants et réfugiés. Depuis 2012, la SCP demande au gouvernement fédéral de rétablir les services de santé aux réfugiés et aux demandeurs d’asile et œuvre à améliorer la santé des nouveaux arrivants

-30-

À propos de la SCP

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d’intérêts qui prône les besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, elle représente plus de 3 000 pédiatres, pédiatres surspécialisés et autres professionnels de la santé des enfants au Canada.

Mise à jour : le 11 septembre 2015