Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Pendant la campagne électorale, contribuez à faire des enfants et des adolescents une priorité

Affiché le le 22 septembre 2015 par la Société canadienne de pédiatrie | Permalink

Catégorie(s) : Défense d’intérêts

par Mike Dickinson, MD, FRCPC
Vice-président, Société canadienne de pédiatrie
Président, comité d'action pour les enfants et les adolescents

Les élections fédérales arrivent à grands pas, et il est temps que les pédiatres canadiens s'investissent pour que la santé et le bien-être des enfants et des adolescents fassent partie des priorités du prochain gouvernement. Les efforts de défense d’intérêts sont toujours bienvenus, mais la période électorale est une occasion unique d’influencer les politiques publiques. Les partis politiques et les candidats sont particulièrement avides de plaire, et les promesses faites pendant la campagne peuvent susciter des changements de loi importants. Les enjeux d’intérêt public font l’objet de discussions et de débats, et il est essentiel que les questions liées à la santé des enfants et des adolescents y soient intégrées.

Même si les enfants et les adolescents représentent environ le quart de la population, ils sont particulièrement désavantagés dans le système politique, car ils n’ont pas droit de vote et ne disposent pas de mécanismes pour faire entendre leur avis et leurs préoccupations. En qualité de pédiatres, nous devons défendre les intérêts de nos patients et nous assurer que la santé et les besoins sociaux de cette population vulnérable sont étudiés.

Les politiciens sont souvent naïfs et peu informés des changements qu’affronte la population pédiatrique. En général, ils ne se rendent pas compte que les investissements dans la santé des enfants et des adolescents se rentabilisent au fil du temps. En fait, les investissements dans la petite enfance favorisent la réussite scolaire et l’emploi et réduisent la criminalité. Même de petits investissements dans la population pédiatrique sont rentables pour la société, car chaque dollar dépensé rapporte de 1,80 $ à 17,07 $.

Les pédiatres sous-estiment souvent à quel point les politiciens et les décideurs trouvent leur avis précieux en matière de santé des enfants et des adolescents. En raison de notre éducation, de notre formation et de notre expérience, nous sommes en situation idéale pour constituer une source d’information crédible et impartiale. Nous pouvons être fiers de notre dossier de défense d’intérêts. En effet, les lois actuelles sur le port du casque de vélo, les sièges d’appoint, les vaccins, les environnements sans fumée, et plus récemment l’étiquetage des nosodes et des produits homéopathiques, font partie des changements aux politiques publiques sur lesquels les pédiatres et la SCP ont imprimé leur marque.

Même si la santé est une responsabilité provinciale, certaines questions essentielles en pédiatrie incombent au gouvernement fédéral. La SCP a décidé de s’attarder sur quatre enjeux pendant la campagne électorale en cours :

  • La nécessité de nommer un Commissaire fédéral à l’enfance et à l’adolescence
  • La nécessité d’adopter pleinement le principe de Jordan
  • La nécessité de rétablir le Programme fédéral de santé intérimaire pour les enfants et les adolescents réfugiés
  • La nécessité de prendre des mesures décisives pour éliminer la pauvreté chez les enfants

L’état de santé physique et mentale déplorable des enfants et adolescents autochtones doit également faire partie des priorités des futurs gouvernements fédéraux.

Heureusement, il est facile de préconiser la santé des enfants pendant la campagne électorale, sans pour autant y consacrer trop de temps :

  • Rédigez une brève lettre ou un bref courriel aux candidats de votre circonscription.
  • Posez une question lors d’un débat entre candidats.
  • Parlez d’enjeux liés à la santé des enfants et des adolescents dans les médias sociaux.
  • Envoyez une lettre à l’éditeur de votre journal local sur un enjeu lié à la pédiatrie qui touche vos patients et votre localité.

N’attendez pas! Le 19 octobre arrive vite. Associez-vous à vos collègues pédiatres pour que les enjeux liés à la santé des enfants et des adolescents soient au premier plan pendant la campagne électorale.


Droits d'auteur

La Société canadienne de pédiatrie est propriétaire des droits d'auteur sur toute l'information publiée dans le présent blogue. Pour obtenir toute l'information à ce sujet, lisez la Politique sur les droits d'auteur.

Avertissement

L'information contenue dans le présent blogue ne devrait pas remplacer les soins et les conseils d'un médecin.

Mise à jour : le 19 novembre 2015