Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Bilan de santé amélioré à 18 mois

Puisque l’on comprend mieux les liens entre le développement de la petite enfance et la santé et le bien-être plus tard dans la vie, les bilans de santé sont désormais considérés comme d’excellentes occasions d’évaluer la croissance des enfants et d’avoir un effet positif sur le reste de leur vie. Dans certaines familles, le bilan de santé à 18 mois peut être le dernier rendez-vous régulier avec un dispensateur de soins de première ligne avant que l’enfant rentre à l’école. Ce bilan constitue donc un moment idéal pour examiner et évaluer les progrès de l’enfant, aider les parents à favoriser le développement de leur enfant et déterminer les secteurs dans lesquels l’enfant éprouve des difficultés. C’est également le moment d’orienter les parents vers des ressources et des mesures de soutien communautaires.

Le bilan de santé est axé sur la vaccination et le dépistage d’anomalies, mais le bilan de santé à 18 mois peut également être une évaluation charnière du développement. Non seulement a-t-il lieu à un moment déterminant du développement de l’enfant, mais il se produit alors que les familles sont aux prises avec des enjeux formateurs, tels que les milieux de garde, la gestion du comportement, les habitudes nutritives et alimentaires et le sommeil. L’évaluation à 18 mois est une excellente occasion de donner des conseils et de renforcer des comportements sains, ainsi que de promouvoir des pratiques parentales positives, des pratiques de prévention des blessures et des pratiques d’alphabétisation. Le dépistage des problèmes de santé des parents, y compris les troubles de santé mentale, la violence familiale et la consommation de substances psychoactives, peut également avoir lieu lors de ce rendez-vous.

La Société canadienne de pédiatrie (SCP) appuie le renforcement d’un système de développement de la petite enfance et de soins à l’enfance dans l’ensemble du Canada et recommande que les provinces et les territoires adoptent tous un bilan de santé amélioré pourvu de lignes directrices standardisées. Elle conseille d’utiliser un outil standardisé de surveillance du développement et un guide de santé géré par le clinicien22. Dans les provinces et les territoires où ce bilan amélioré est assuré par des médecins payés à l’acte, ceux-ci devraient avoir accès à des outils en cabinet et à un code d’honoraires spécial.

Province ou territoireSituation en 2012Situation en 2016Mesures recommandéesCommentaires
Colombie-Britannique

Mauvaise

Mauvaise

Adopter un bilan de santé amélioré à 18 mois comportant des lignes directrices standardisées. Si le bilan est assuré par des médecins payés à l’acte, ceux-ci devraient avoir accès à des outils en cabinet et à un code d’honoraires spécial.

Alberta

Mauvaise

Mauvaise

Adopter un bilan de santé amélioré à 18 mois comportant des lignes directrices standardisées. Si le bilan est assuré par des médecins payés à l’acte, ceux-ci devraient avoir accès à des outils en cabinet et à un code d’honoraires spécial.

Saskatchewan

Mauvaise

Excellente

Respecte toutes les recommandations de la SCP.

La santé publique a récemment adopté une évaluation améliorée à 18 mois dans les cliniques de santé pour enfants, où les vaccins sont administrés à cet âge.

Manitoba

Mauvaise

Mauvaise

Adopter un bilan de santé amélioré à 18 mois comportant des lignes directrices standardisées. Si le bilan est assuré par des médecins payés à l’acte, ceux-ci devraient avoir accès à des outils en cabinet et à un code d’honoraires spécial.

Ontario

Excellente

Excellente

Respecte toutes les recommandations de la SCP.

Québec

Mauvaise

Mauvaise

Adopter un bilan de santé amélioré à 18 mois comportant des lignes directrices standardisées. Si le bilan est assuré par des médecins payés à l’acte, ceux-ci devraient avoir accès à des outils en cabinet et à un code d’honoraires spécial.

Nouveau-Brunswick

Mauvaise

Excellente

Respecte toutes les recommandations de la SCP.

Nouvelle-Écosse

Mauvaise

Mauvaise

Adopter un bilan de santé amélioré à 18 mois comportant des lignes directrices standardisées. Si le bilan est assuré par des médecins payés à l’acte, ceux-ci devraient avoir accès à des outils en cabinet et à un code d’honoraires spécial.

Île-du-Prince-Édouard

Mauvaise

Excellente

Respecte toutes les recommandations de la SCP.

Terre-Neuve-et-Labrador

Mauvaise

Excellente

Respecte toutes les recommandations de la SCP.

Yukon

Mauvaise

Excellente

Respecte toutes les recommandations de la SCP.

Territoires du Nord-Ouest

Mauvaise

Excellente

Respecte toutes les recommandations de la SCP.

Le bilan de santé est relativement nouveau dans les centres de santé, et les formations pour gérer le processus d’orientation vers des spécialistes sont en cours. La SCP surveillera les progrès vers sa pleine mise en œuvre.

Nunavut

Mauvaise

Excellente

Respecte toutes les recommandations de la SCP.

Excellente

La province ou le territoire a adopté un bilan de santé amélioré à 18 mois assorti de lignes directrices standardisées. Dans les provinces et les territoires où ce bilan amélioré est assuré par des médecins payés à l’acte, ceux-ci ont accès à un code d’honoraires spécial.

Mauvaise

La province ou le territoire n’a pas adopté de bilan de santé amélioré à 18 mois.

Références

  1. Clinton J, William R; Société canadienne de pédiatrie. Bien faire ce qu’il faut à 18 mois : en appui au bilan de santé amélioré. Paediatr Child Health 2011;16(10):651-4.