Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Pas besoin de retarder l’introduction des allergènes alimentaires chez les bébés

le 2 décembre 2013

OTTAWA — Les bébés à haut risque d’allergie alimentaire peuvent être exposés à des allergènes alimentaires potentiels dès l’âge de six mois. C’est ce que révèle un document de principes conjoint de la Société canadienne de pédiatrie (SCP) et de la Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique (SCAIC).

« En retardant l’exposition alimentaire à des allergènes potentiels, comme les arachides, le poisson ou les œufs, vous ne réduirez pas le risque que votre enfant souffre d’une allergie alimentaire, a déclaré le docteur Edmond Chan, allergologue pédiatre et coauteur du document de principes. Cependant, une fois un nouvel aliment introduit, il est important de continuer de l’offrir régulièrement pour que votre enfant y demeure tolérant. »

Les bébés sont considérés comme à haut risque d’allergie alimentaire si l’un de leurs parents ou de leurs frères ou sœurs a un trouble allergique, tel que la dermatite atopique, une allergie alimentaire, l’asthme ou la rhinite allergique. Selon le document de principes, même si on peut introduire ces aliments chez les bébés à haut risque, la décision doit être adaptée à chaque cas et tenir compte du niveau de confort des parents. La SCP conseille aux parents indécis d’en parler à leur médecin.

« Par ailleurs, nous ne recommandons pas d’éviter le lait, les œufs, les arachides ou d’autres aliments pendant la grossesse ou l’allaitement, ajoute le docteur Carl Cummings, coauteur du document de principes et président du comité de la pédiatrie communautaire de la SCP. Aucune donnée n’appuie la théorie selon laquelle on peut prévenir des allergies chez les enfants si on évite certains aliments pendant cette période. »

Les allergies alimentaires touchent environ 7 % des Canadiens. D’après certaines recherches, elles augmentent chez les bébés, touchant plus de 10 % des enfants d’un an.

Le document de principes est appuyé par Les diététistes du Canada.

-30-

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d’intérêts qui prône les besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, elle représente plus de 3 000 pédiatres, pédiatres surspécialisés et autres professionnels de la santé des enfants au Canada.

La Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique œuvre à faire progresser les connaissances et la pratique au sujet des allergies, de l’immunologie clinique et de l’asthme pour favoriser des soins optimaux aux patients. Elle se voue également à améliorer la qualité de vie des personnes ayant des allergies grâce à la recherche, à la défense d’intérêts, au perfectionnement professionnel continu et à l’éducation publique.

Mise à jour : le 24 mars 2014