Passer au contenu
Canadian Paediatric Society

Plein feu sur les pédiatres communautaires : Docteure Karolyn Hardy

Affiché le le 15 juin 2016 par la Société canadienne de pédiatrie | Permalink

Catégorie(s) : Plein feu

Plein feu est une nouvelle chronique des Carnets de pédiatrie. Chaque article de Plein feu rendra hommage à un pédiatre communautaire, dont il racontera l’histoire et qui mettra en lumière leur apport extraordinaire à la communauté.

Si vous connaissez un pédiatre communautaire qui devrait être présenté, écrivez à memberservices@cps.ca.



La docteure Karolyn Hardy a grandi sur la côte est de l’Ontario avant de s’installer à Peterborough, en Ontario. Pédiatre générale, la docteure Hardy répartit son temps entre sa pratique de consultation, l’hôpital local et la clinique spécialisée en soins complexes, la clinique de sevrage du nouveau-né et la clinique du diabète de type 1 et de type 2.

La docteure Hardy a lancé un programme local d’alphabétisation précoce, qu’elle a adapté du programme néo-écossais Read to Me. Après avoir constaté les faibles taux d’alphabétisation dans la région, la communauté a cherché de nouveaux moyens de présenter et d’encourager la lecture au sein des nouvelles familles. Grâce au programme Read with Me, les familles de nouveau-nés reçoivent un sac rempli de documentation sur l’alphabétisation destiné aux parents, de même que deux livres cartonnés pour les bébés. Selon la docteure Hardy, les nouveaux parents adorent cette initiative, qui leur fait découvrir l’importance et l’intérêt de la lecture aux bébés dès la naissance.

La docteure Hardy a également participé à la mise sur pied d’une clinique du syndrome de sevrage du nouveau-né, qui fournit des consultations prénatales aux femmes enceintes qui ont besoin de narcotiques ou de méthadone. La ville de Peterborough et les environs ont convenu de la nécessité de créer cette clinique quand ils ont établi que leurs chiffres atteignaient les 14 à 16 bébés sur 1 000 naissances vivantes, par rapport à une moyenne provinciale de 4,3 bébés sur 1 000 naissances vivantes. La clinique a également ouvert une voie constante et solidaire en milieu hospitalier pour les familles et procure un soutien constant à la mère et au bébé après le congé. La clinique a ouvert en 2015, mais la communauté constate déjà une diminution des hospitalisations et du temps passé à l’USIN, ainsi qu’une relation globale solide et agréable entre les patients, les infirmières et les pédiatres.

Dans tous les aspects de son travail, la docteure Hardy valorise la capacité de vivre chaque projet de manière différente des autres. Elle peut trouver une nouvelle idée, s’asseoir avec des collègues solidaires et encourageants pour créer un plan d’action et donner vie au projet. En s’investissant dans ce processus du début à la fin, la docteure Hardy peut lancer de nouveaux programmes et en voir les résultats positifs chez les patients.

Elle donne ce conseil aux nouveaux pédiatres en début de carrière ; « Si vous voulez créer ou mettre sur pied quelque chose, ne faites pas de la réussite votre objectif. Concentrez-vous plutôt sur l’expérience, sur le processus et sur ce que vous apprendrez ou acquerrez en cours de route. »

À l’extérieur de sa clinique, la docteure Hardy passe du temps à l’extérieur avec son mari, qui est également médecin, leurs deux jeunes enfants et leur chien.


Droits d'auteur

La Société canadienne de pédiatrie est propriétaire des droits d'auteur sur toute l'information publiée dans le présent blogue. Pour obtenir toute l'information à ce sujet, lisez la Politique sur les droits d'auteur.

Avertissement

L'information contenue dans le présent blogue ne devrait pas remplacer les soins et les conseils d'un médecin.

Mise à jour : le 19 juillet 2016